Forum Nostale de la famille Inferno Index du Forum
Forum Nostale de la famille Inferno
Portail du Forum
 
Forum Nostale de la famille Inferno Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: une histoire ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Nostale de la famille Inferno Index du Forum -> Section privée de la famille -> Divers
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
kubira
Gardiens

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2009
Messages: 289
Localisation: avec les pinguoins
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 狗 Chien
Pseudo ig: kubira
Famille: inferno

MessagePosté le: Sam 2 Oct - 23:15 (2010)    Sujet du message: une histoire Répondre en citant

Bonjour à tous, il y a peu de temps je me suis mis à l'écriture et j'ai commencé à rédiger ma première histoire. Pour l'instant j'en suis qu'au tout début mais j'aimerais avoir vos avis sur mon début.


J'étais en cours de français et j'attendais sa fin avec impatience quand tout à coup, j'entendis un bruit dans la cour ! Je demandai à mon voisin s'il avait entendu un bruit. Il me répondit que j'avais du rêver.Le cours continua tranquillement jusqu'au moment où j'entendis une voix dans ma tête ! Celle-ci me disai : "Viens ! Rejoins moi !". Je dus perdre connaissance car à mon réveil je ne me souvenais de rien sauf  de ces paroles.  Je demandais à mon cher voisin combien de temps j'avais dormi et il me répondit qu'il ne s'était pas  aperçu que je dormais. Après maintes et maintes réflexions, j'en déduisis que c'était mon immagination qui me jouait des tours. Quand le cours de français fut enfin fini, je m'écroulais au sol et entendis des nouvelles paroles résonnées dans ma tête. Elles disaient "Je t'attends depuis bien trop longtemps ! Viens ou le destin de nos deux monde sera réduit à néant !". Tout à coup, une puissante voix rentra dans ma petite tête : "Quentin tu vas te lever ou tu vas rester toute la nuit ici ?". J'ouvris les yeux  et je devais vraiment avoir l'air ridicule car toute la classe se moquait de moi. Pour me changer les idée je décidai de sortir marcher dans le couloir puis quand j'ai décidé de rentrer en classe je pris à gauche au lieu de prendre à droite. Pourquoi ai-je fais cela? Seul Dieu le sait.  David ayant remarqué cela me suivit. Nous arrivâmes à un cul-de-sac, là-bas, je remarquai que je ne contrôlais plus mon corps. Ma main se mit à se déplacer toute seule et elle appuya sur différentes pierres. Une porte apparut ! Mon corps s'engouffra dans cette porte et j'eu juste le temps de voir david s'assommer contre le mur. J'en déduisis qu'il ne contrôlait plus son corps non plus. Mon corps avança sur plusieur dizaines de mètres. A chaque mètre que faisait mon corps, la peur s'emparai de moi.  Je vis de la lumière au loin et tout à coup mon corps s'arrêta devant un homme. Celui-ci était grand, ses yeux étaient d'un bleu pur comme l'azur et ses cheveux étaient longs et châtain. Il avait une forte carrure et son visage était caché par l'ombre du passage mais je crus distinguer son visage marqué par des cicatrices. Je ne trouvais pas cet homme très rassurant. Au bout d'un moment il dit: " Te voila enfin enfant de la lumière. Je suis Quelwaba gardien du portail des deux mondes. Ton rôle dans ce monde s'acheve et un autre commence dans l'autre monde ! Maintenant va !" Le portail apparu et mon corps s'engouffra dedans.


Le portail se rouvrit et m'expulsa dans un endroit inconnu. Je regardais autour de moi et vis des arbres à perte de vue. Pas vraiment rassuré je me mis à la recherche d'un abri pour passer la nuit. Le soleil descendait rapidement et je sentais mes forces me quitter jusqu'au moment où je vis une grotte. Je m'approchai à pas de loup vers cette grotte, attentif au moindre son. N'entendant aucun son sortir de celle-ci, je pris mon courage à deux mains et partis ramasser quelques brindilles, bois et quelques pierres pour me faire un feu.Je pris un bout de bois d'une longueur équivalant à mon avant-bras et le transformai en torche. Armé de ma torche, je rentrai dans la grotte, celle-ci était faite en une roche étrangement claire qui me fis penser à du feldspath. Au fur et à mesure que je m'engouffrais dans cette grotte, elle était de plus en plus sombre et de plus en plus large. Tout à coup, j'entendis un bruit au loint, affolé je regardai autour de moi pour me trouver une cachette potable. N'en voyant aucune digne de ce nom je me glissai discretement derrière un rocher en espérant que ma bonne étoile ne m'abandonnerai pas tout de suite. La voix se rapprochait de plus en plus. Voulant accroître mes chances de survis je décidai d'éteindre ma torche et c'est à ce moment là que mes ennuis commencèrent car j'avais laissé ma torche au plein milieu de l'allée..... Sortant ma tête de ma cachette pour voir si j'avais le temps d'aller l'éteindre, je vis au loint de la lumiere se rapprocher. Abandonnant l'idée de l'éteindre et n'écoutant que mon courage je me fis le plus petit possible derriere mon rocher. La mystérieuse voix s'exclama " Tien que fait cette torche là? Surement un voyageur perdu. Ca tombe bien j'avais un petit creux." suivit d'un rire gras et niai. Je sentis la panique mes gagner, toutes mes années passées à ne pas profiter de la vie à cent pour cent vont être effacé en quelque minutes. Une rage insoupçonnable s'empara de moi et je me levai d'un bond et poussa un hurlement de rage avant de bondir sur mon adversaire telle une bête assoiffée de sang. Je lui pris la tête et la balançai contre un rocher, je pris ensuite une pierre de la taille de mon poing et l'abbati de toutes mes forces sur le crâne de la créature en face de moi jusqu'à ce que la colère me quitte. Quand celle-ci fut enfin parti j'ai pu constater l'étendu des dégats. Un éclair de lucidité parcouru mon esprit et je me suis souvenu de ce que j'avais lu sur les berserks. *les bersecks sont des hommes agissant sous l'effet de leur colère et n'ayant peur de rien ce qui fait qu'ils étaient de très bons combattants sur les champs de bataille mais une fois qu'ils étaient lancés, ils ne faisaient plus la différence entre amis et ennemis.* En me souvenant de ceci, je craignais d'en être un. Après m'être égaré dans mes pensées, je me mis à étudier la bête que j'avais tué. Elle ressemblait à un lion croisé avec un hérisson car elle avait un tête de lion mais son dos était recouvert d'épines. Voyant que mes vêtements étaient troués je me résignai à piller les habits et les objet de la mystérieuse créature. J'ai pu ainsi obtenir une sorte de cotte de maille et un estoc. Je me mis à rire en imaginant l'allure que je devais avoir avec ça mais mon estomac me ramena à la réalité en me criant dessus. Ne voyant pas quoi manger,  je coupais un bout de la pauvre créature que j'avais tuée et l'emporta dehors. Quand je suis enfin sorti de cette grotte je vis que mon feu était complétement mort et je dus retourné allé chercher des brindilles pour m'en allumer un autre puis je mis ma viande à cuire. Cette viande était particulièrement déguelasse mais je me forçai à l'avaler car demain j'aurai besoin de force pour trouver de l'eau. Quand est venue l'heure de dormir j'ai repensé à ce qui c'était passé et surtout le faite que j'avais compris ce que cette créature avait dit.... N'arrivant à aucune conclusion satisfaisante je laissai le sommeil s'emparrer de moi.



ps: je prends compliments, reproches voir injures.
_________________




Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Oct - 23:15 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
DarkSylux
Tête de la famille

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2009
Messages: 2 164
Localisation: Au pays du beurre blanc
Masculin Cancer (21juin-23juil)
Pseudo ig: DarkSylux
Famille: Inferno
Serveur: 3

MessagePosté le: Sam 2 Oct - 23:27 (2010)    Sujet du message: une histoire Répondre en citant

Et beeeeen.

Déjà, un travail à faire sur la mise en forme, parce que là, faut s'accrocher pour lire ^^'
Après, toujours des fautes x) Même si elles ne gênent pas pour la compréhension du texte, ça fait mieux quand il n'y en a pas

Beaucoup de description (avec un style perso qui change de l'ordinaire, mais qui est encore à développer, je pense) et un humour à toi aussi (des fois ça fait du bien de sourire avant de reprendre la suite x) ).


Donc, pas trop mal, c'est un début.

Mais surtout, travaille la mise en forme !
Là t'as 2 gros pâtés rebutants sifflote (et dans la mesure évite de faire des phrases trop longues aussi, le lecteur est à bout de souffle, après wink )

Bon courage pour la suite, en tout cas (pas forcément de l'histoire)


PS: j'aime bien ton PS alt+e

_________________



Benjik
Gardiens

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2010
Messages: 982
Masculin
Pseudo ig: Benjik
Famille: Aucune

MessagePosté le: Sam 2 Oct - 23:44 (2010)    Sujet du message: une histoire Répondre en citant

Et Beh...

je dirais beaucoup de boulot.

La forme tout d'abord:

2 pâtés comme tu viens de mettre...ca rebute tout lecteur qu'il soit amateur ou bien avisé. Aère ton texte, il sera plus facile,agréable a lire.
Les fautes. C'est couillon mais dans une histoire, la conjugaison a une importance! Lire une narration empli de fautes n'est pas vraiment motivant et freine en fait notre lecture.

Le fond:

Beh dans l'idée c'est pas mal du tout. Après je trouve que c'est trop brouillon. Tu sautes d'une idée a une autre. Cela va trop rapidement. Pour moi, laisse plus de temps ton personnage dans le 1er monde. Fais une description de sa situation dans ce monde la et petit a petit sors le de ce monde par des situations assez paradoxales pour lui.

Ensuite, le passage d'un monde a l'autre doit être aussi plus long. Quand il sors du 1er monde, fais une description de l'antre chambre. Pour bien montrer l'inconnu dans lequel il se trouve.
Pour le 2eme monde, ce n'est pas trop mal. Des ennuis dès son arrivé, il ne sait plus ou il est,etc. C'pas mal du tout!



C'est encourageant en tout cas. Je veux bien voir une suite!
_________________



Uploaded with ImageShack.us


Rand
Gardiens

Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2009
Messages: 320
Localisation: Mantes la jolie
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent
Pseudo ig: Rand / *Bozo* / Nynaeve
Famille: Inferno

MessagePosté le: Dim 3 Oct - 09:49 (2010)    Sujet du message: une histoire Répondre en citant

L'analyse de Ben est très juste. wink
Tu passes trop vite d'une idée à l'autre, il faut développer un peu plus toutes les étapes, en n'oubliant pas d'aérer les paragraphes.
L'utilisation en continu du "passé simple" me rebute un peu également. Je ne pense pas que les romanciers en utilisent autant (à vérifier).
Quelques fautes d'ortographe mais un passage sur un correcteur devrait très vite régler ça.

Sinon c'est pas mal du tout, je t'encourage à continuer et fais nous lire la suite à l'occasion.

PS: quand ton histoire sera plus avancée, tu devrais peut-être la faire relire par ton prof. de français.


Guin'
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2009
Messages: 480
Localisation: Liège - Belgique
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Pseudo ig: Ghrill
Famille: Inferno

MessagePosté le: Dim 3 Oct - 11:41 (2010)    Sujet du message: une histoire Répondre en citant

Bon, quelques petits conseils, sans me lancer dans les points énoncés par les rabat-joie...

1) Quand tu utilises le temps du passé, tu ne peux rédiger qu'à l'imparfait (ou plus-que-parfait) et au passé simple (ou passé antérieur). Y placer du présent est une erreur (sauf dans les dialogues, bien évidemment). Pour illustrer mon propos :


 
Citation:

 Pour me changer les idée je décidai de sortir marcher dans le couloir puis quand j'ai décidé de rentrer en classe je pris à gauche au lieu de prendre à droite.

De manière générale, tu utiliseras l'imparfait pour les actions à longue durée et le passé simple pour les actions brèves, telles que les pensées, les actes qui ne durent pas. (Oui, le français est une langue "chiante" sur certains points)

2) Tu dois développer bien plus ta première phrase, si c'est le début d'une longue histoire ! Tu dois prendre le temps d'installer les personnages, le décor, le temps, le contexte. Ok, la description, c'est pénible, mais ça aide à comprendre certaines choses sans avoir à les expliquer plus tard. C'est vraiment, mais vraiment très important.

3) En ce qui concerne les paragraphes, pour faire simple : quand tu changes d'idée, tu changes de paragraphe. Attention, pour "respecter la bienséance", ton paragraphe doit compter deux lignes pleines minimum.

4) Evite au maximum les points d'exclamation dans la narration. Ca ne se fait tout bonnement pas. On n'en retrouve que lors des dialogues.

5) Veille au vocabulaire précis. "Dégueulasse" ne doit pas se lire dans un texte. Tu choisiras plutôt des mots tels que "répugnante", "infâme", "dégoûtante".

6) Fais des phrases courtes bien plus régulièrement. Ca aère le texte.

C'est tout. Pour le moment.


Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:02 (2017)    Sujet du message: une histoire

Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum Nostale de la famille Inferno Index du Forum -> Section privée de la famille -> Divers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Phenix theme by Pitite Fluc 2009
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com